Forum RPG Undertale
 

Partagez|

i remember this time, our time • Sans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MONSTRE NEUTRE

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 36
Date d'inscription : 26/01/2017
Localisation : Les Ruines.


MessageSujet: i remember this time, our time • Sans Mer 30 Mai - 16:54

  • Sans
  • Toriel
i remember this time, our time

Telle est notre malédiction, d’aspirer sans cesse à l’absolu,
de le perdre sans cesse et d’y survivre toujours.

Jamais elle n’aurait pensé que son existence aurait pu être aussi tragique, Toriel faisait mine de vivre simplement car c’était la seule chose qu’elle pouvait faire alors que sur ses épaules reposaient le lourd fardeau de connaître sa destinée. La magicienne errait dans les Ruines, ses Ruines, là où personne n’osait venir, là où plus personne n’osait passer. Alors elle s’était résolue à une solitude qui ne la peinait pas, il fallait dire qu’elle en avait l’habitude et qu’avant, ce fût un choix pour s’éloigner de toutes les tensions royales et de pouvoir se reposer sur soi, de reprendre sa vie. Mais aujourd’hui les raisons n’étaient plus les mêmes, Toriel était enfermée dans ses Ruines seulement car elle n’osait plus en sortir, elle avait peur, peur de ne pas tenir face à tout ceux qu’elle aimait de savoir qu’ils allaient tous périr dans d’atroces souffrances. Ainsi, la créature était la première personne que l’humain tombée rencontrera, Toriel en était malade et chaque jour qui passait était comme un poignard dès que ses yeux humides s’ouvraient.

Le sommeil était devenu un concept abstrait, elle mimait son repos en s’installant dans son lit, frémissait quand elle passait devant la chambre de l’enfant, puis observait le plafond de la sienne en ruminant jusqu’au petit matin. Elle avait la tête au bord de l’explosion, l’attente était longue, qu’allait-elle faire quand l’enfant se retrouvera devant elle ? Devait-elle le tuer ? Devait-elle espérer pour lui ? Tout était confus et aucune solution ne semblait ressortir, c’était donc ça sa nouvelle destiné ? Penser à sa mort ou celle d’un autre, alors que ses principes le lui interdisait.

Etait-elle au moins capable de tuer ? Voler la vie de quelqu’un, aussi mauvais qu’il soit n’était pas chose facile et Toriel le savait, c’est pour cela même qu’elle doutait d’elle-même, tuer un enfant était encore autre chose et sûrement parce qu’elle était une maman n’arrangeait pas les choses. Au fond d’elle, Toriel espérait toujours que de cet enfant qui tombera, elle pourra en tirer les bonnes choses pour éviter le pire, devra t-elle l’empêcher de passer au-delà des Ruines ? Devra t-elle le laisser continuer ? Si elle l’empêche de partir, peut-être qu’il sera heureux, peut-être qu’elle aussi, peut-être tout le contraire et il finira par la tuer. Si elle le laisse continuer ? Peut-être que les choses se passeront bien, peut-être qu’il exterminera tout le monde et alors, ce sera de sa faute à elle.

Et jamais elle ne s’en remettra.

Ce matin là, la magicienne s’était engouffrée dans les Ruines, l’air qui caressait son pelage lui rappelait les contacts dont elle manquait cruellement et les crépitements des feuilles sous ses pattes lui donnait l’illusion de discussions incompréhensibles. C’était peu, mais c’était tout ce qui lui restait. La gardienne des Ruines s’était ordonnée de faire des rondes plus régulièrement ces derniers temps, elle observait les alentours et contrôlait la présence de chaque petit monstre, la plus part vivait simplement comme ils l’avaient toujours fait, mais d’autres restaient terrés au fond de leurs terriers, sous les feuilles ou partaient en courant dès qu’ils entendaient un bruit. Étaient-ils malades comme elle ? Est-ce que eux aussi avait un souvenir douloureux ? Toriel avait fini par se dire qu’elle était peut-être tout simplement folle, après tout, comment leur monde pouvait recommencer éternellement ?

Le lierre s’était emparé des briques violettes des souterrains, cela faisait tellement longtemps qu’elle n’était pas passée dans les tréfonds car ce chemin lui rappelait tant de souvenirs. Elle se souvenait passer tous les matins pour échanger quelques blagues avec un inconnu, ah, elle n’osait plus y venir et même si cette personne était quelqu’un de cher pour elle, elle avait fait le choix de couper toutes ses liaisons avec le reste du monde. Elle espérait alors qu’il n’était pas revenu trop souvent, qu’il ne s’était pas inquiété, qu’il l’avait oubliée. Toriel esquissa un sourire en repensant à ce bon vieux temps regretté, alors elle s’asseya, dos contre la porte entre les Ruines et l’extérieur et soupira longuement avant de fermer les yeux et penser de nouveau.

« Ah, j’espère que tout se passe bien ce l’autre côté. » murmure t-elle en reniflant tristement, sachant qu’elle n’aurait pas de réponse. Sa joue vient se coller contre la porte froide, sa main droite s’y pose également et elle referme ses yeux, elle est tellement fatiguée qu’elle n’eut pas la force de continuer son tour des Ruines, un froggit croassa avant de filer, un peu de neige de l’extérieur était passé sous la porte. Toriel y passa son doigt et la fraîcheur de la neige suffit à la faire sourire pendant quelques secondes. Puis elle se souvint qu’à cet endroit même, la dernière fois qu’elle y était, elle gisait à terre, mourante.

Une boule se forma dans sa gorge et les larmes glissèrent sur son pelage, ses griffes grincèrent le métal de la porte et les gouttes qui dégoulinaient de son visage tâchait sa grande robe pourpre. Le souvenir était douloureux mais ce qui l’était plus, c’était qu’elle n’était qu’un condamné à mort attendant son heure. C’était le pire, connaître sa terrible finalité et devoir attendre patiemment comme si de rien était dans la solitude la plus étouffante. Au fond d'elle, elle espérait que quelqu'un s'arrête, que quelqu'un lui parle mais...
personne ne vint.

Toriel renifla ses sanglots et se leva avant de retourner dans les Ténèbres des Ruines, un thé sûrement froid, oublié de la veille l'attendait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
i remember this time, our time • Sans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» night time, our time (pariver)
» Good time, bad time - Roman
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNDERTALE : Welcome for the Genocide :: ► L'UNDERGROUND :: LES RUINES :: Allées diverses-
Sauter vers: