Forum RPG Undertale
 
anipassion.com
Partagez|

come, innocent one, i'll be looking for you • toriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MONSTRE NEUTRE

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 36
Date d'inscription : 26/01/2017
Localisation : Les Ruines.


MessageSujet: come, innocent one, i'll be looking for you • toriel Lun 14 Mai - 20:15


Toriel


ÂGE : on ne demande pas ça à une dame !  LIEU DE VIE : Les Ruines.  ETAT CIVIL : Divorcée d'Asgore Dreemur.  RUN : Neutre.  MÉTIER : Gardienne des Ruines, Toriel est chargée de récupérer toutes les âmes errantes qui traînent ici bas.  RACE : Monstre.  GROUPE : Monstre Neutre.  
CARACTÉRISTIQUES:
HP : 10 / DEF : 5 / ATK : 5 Total : 20. BUGUE: Oui.

Toriel est de ces monstres aisément reconnaissable. Mais au final, comment la décrire ? Disons que son physique n’est que le reflet de son âme, ses grandes perles caramel qui lui servent d’yeux témoignent du côté enfantin et enjouée de l’ancienne reine de l’Underground. Elle a ce regard pétillant et doux à la fois, sa douceur, semblable à celle de son pelage blanc comme neige est une caractéristique propre à Toriel : toute personne l’ayant rencontrée vous dira qu’elle est sûrement la personne la plus bienveillante et calme d’ici bas, Toriel a la tête sur les épaules et est une créature de caractère, même si elle est un être au comportement maternant et jovial, elle reste déterminée et franche dans ses faits et dires.

Toriel est vaillante, combative et les deux cornes qui ornent son front illustrent à la perfection à quel point sa détermination à se défendre ou se battre est présente. Mais elle n’utilise jamais ses cornes ou ses crocs pour se battre non, Toriel est une magicienne hors-pair qui maîtrise la magie avec grande précaution et distinction. En soi elle n’est pas capable de tuer et blesser quelqu’un la rendrait folle d’inquiétude, mais elle sait que pour sa survie ou la protection des autres, elle devra sûrement faire une entorse à ses principes.

Jadis, Toriel était quelqu’un de très souriant, elle aimait et aime toujours prendre soin de son prochain et sûrement que derrière toute cette bienveillance qui pour certain, pourrait paraître comme une overdose, se cache un mal-être profond, qui ronge de l’intérieur cette petite créature. Au fond, l’ancienne reine est blessée, de part la perte tragique de ses enfants et la destruction totale de ce qui tissait son bonheur. Alors, depuis qu’elle est consciente des événements passés, Toriel n’est que chagrin et dépression, car même si au fond d’elle, elle souhaite croire en la beauté de l’âme de chacun, elle reste terriblement tourmentée par les morts et tortures infligées dans les runs passées.

C’est donc dans la solitude quasi-totale qu’elle s’est retranchée dans les Ruines, vivant, que dis-je, survivant dans les larmes et l’angoisse de croiser quelqu’un.

- Maîtrise du feu, Toriel est une grande magicienne et a appris à maîtriser le feu. Ainsi elle est capable de faire apparaître des flammes entre ses paumes de main et en faire ce qu’elle souhaite.
La magicienne est ainsi en capacité de créer des murs de flammes afin de barrer la route de son adversaire ou encore l’entourer d’un cercle de feu, mais comme mentionné plutôt, Toriel n’aime pas réellement faire du mal à son prochain et utilise ses capacités comme élément dissuasif.


AVATAR:Toriel.   CREDIT : Moi-même.

Derrière L'écran

PSEUDO : Amduscia.   ÂGE : 22 ans.   ETC : blblbl.

CREDIT FICHE: ATHENA.



Once Upon a Time


Oh, c’était il y a si longtemps.
Toriel s’était perdue. Oh non, jamais elle ne se perdra dans les Ruines, dans ses ruines, elle s’était perdue dans le chemin de ses pensées. Mais à quoi réfléchissait-elle de base ? Oh, rien de bien intéressant il va se soi, en fait, elle essayait d’imaginer ce qui se trouvait sous cette masse rocheuse au dessus d’elle. Cachée derrière une colonne de marbre, la magicienne observait avec autant de questionnement que de tristesse la percée de lumière qui illuminait le tapis de boutons d’or. Pourquoi se cachait-elle ? Par peur de l’enfant qui tombera, à vrai dire elle ne savait même pas ce qu’elle ferait à ce moment là, elle priait juste pour faire le bon choix et, si possible, sauver son peuple qu’elle avait abandonné en se retranchant ici.

Alors elle imagine le pire, car ainsi va son imagination, si elle mourrait de nouveau ? Elle frémissait à l’idée de sentir son corps s’effondrer, la douleur naître et enfin mourir. Mais comment tout ça a commencé ? Était-ce sa destinée de périr ainsi, dans la solitude et le regret ?

Toriel était née ici, dans l’Underground et sa famille était réputée pour sa gentillesse envers chacun. Elle ne saurait se rappeler du métier de ses parents ou encore le nom des rues où elle a vécu, mais elle se souvenait parfaitement de l’amour dont elle n’a jamais manqué et de ce nid douillet qu’était les bras de ses parents. Son enfance fût parfaitement banale, elle vivait avec sa famille dans un endroit plutôt reculé de tout, en fait ils étaient comme des ermites qui ne se mêlaient à la population que pour le minimum syndical.

Ce fût au moment où elle quitta l’adolescence qu’elle rencontra le reconnu Asgore Dreemur. Ce n’était qu’un hasard et elle avait même faillit ne pas le reconnaître  tellement elle était éloignée de toute la seigneurie, mais ce fût naturellement qu’elle se lia très vite d’amitié avec lui alors que tout les opposaient. Asgore était quelqu’un de très fragile psychologiquement et très calme, il acceptait avec pleins de doutes en tête son titre de roi tandis que Toriel était la confiance en soi incarnée. Peut-être était-ce cette notion d’opposé qui fit que les deux amis finirent par tomber fous amoureux l’un de l’autre, Asgore était cette tendresse dont manquait Toriel depuis qu’elle avait quitté ses parents et Toriel était ces bras rassurants dans lesquels se blottir quand le monde extérieur était trop effrayant.

Le mariage de Toriel et Asgore fût un événement qui rassembla tout l’Underground, le couple royal était adoré et adulé, leur complicité faisait des envieux et l’amour qui se lisait dans leurs regards respectifs n’annonçait que du bien pour les deux êtres. Cette journée fût l’un des plus belles de l’Underground, rythmée par les rires de chacun, c’est d’ailleurs lors de cet événement que tout le peuple su au grand désarroi du roi son petit surnom : Fluffybuns-petite brioche donné par Toriel qui ne pu s’empêcher d’éclater de rires en voyant la tête de son époux. Mais ce dont elle se rappelait le plus, c’était à quel point elle était heureuse, à quel point tout tournait en sa faveur et surtout  à quel point elle aimait Asgore. Une larme dégoulina sur sa joue.

Le couple royal régnait avec aisance sur le royaume de l’Underground et ils apportaient tout l’amour et la bienveillance qu’ils pouvaient donner au peuple en échange de leur confiance et leur amitié. Toriel gérait avec une main de fer les affaires dont Asgore peinait à voir la fin et surtout, elle le rassurait chaque jour passant, lui rappelait qu’il était un bon roi.

De cette union idyllique naquit une petite créature duveteuse qui pris le doux nom d’Asriel. Cette naissance fit le bonheur de tout le pays, l’évolution du petit prince était suivie par tout le monde et le couple vivait un rêve éveillé depuis la naissance de l’enfant, Toriel délaissa quelque peu son statut de reine pour éduquer le petit laissant Asgore gérer le pays avec aisance. La petite famille s’était installée dans les Ruines, offrant à Asriel un terrain de jeu gigantesque et surtout loin de la foule pour s’épanouir dès qu’il pu se tenir sur ses deux pattes.
Un matin, alors que Toriel et Asgore profitait d’un instant de calme pour jardiner, Asriel revint tout affolé. Il s’agrippa aux poils de son père, gesticulant dans tous les sens en hoquetant « Elle est tombée du ciel papa ! Je vais lui mettre un pansement ! Est-ce qu’elle peut rester à la maison ? »
Elle était une petite humaine, palote et intimidée. Les Dreemur eurent un instant d’inquiétude mais rapidement, l’instinct maternel et paternel du couple prirent le dessus et l’enfant humain fût amenée dans la maison et soignée.  Chara fût d’abord terriblement timide et appeurée, ce qui pouvait se comprendre, mais face à tout l’amour que lui donnèrent Toriel et Asgore et le regard bienveillant de celui qui se faisait appeler son frère, elle fût adoptée à son plus grand bonheur par les Dreemur.

Asriel voyait en Chara la sœur qu’il n’avait pas et le couple voyait en la petite humaine l’accomplissement de leur famille et lui promettait de la rendre heureuse, tout l’Underground accueilli la petite fille avec bienveillance et amour, voyant en elle un espoir nouveau pour la réconciliation entre les monstres et les humains.

Puis arriva le sombre jour où le rêve des Dreemur s’envola en une nuée de pétales.
La petite humaine fût touchée par une maladie, rien ne semblait penser ses maux, tous venaient tour à tour prendre ses mains et prier pour qu’elle soit soignée. Mais rien n’y faisait, l’enfant mourru aussi vite qu’il fût venu, mais le malheur ne s’arrêta pas là.
Alors que le couple royal tentait de se soutenir, dans la peine la plus absolu, l’arrivée de leur fils, mourant fût comme un poignard dans leurs cœurs. Jamais Toriel ne pu oublier le regard larmoyant de son enfant, entre la peur et le regret, il avait voulut amener sa sœur chez les humains afin de se venger, il disait à quel point cette idée était mauvaise, mais ce fût le dernier regard de son petit que Toriel garda en tête.

La magicienne souffrait tellement, elle n’avait plus le courage de soutenir son époux qui malgré lui devait continuer à gérer le pays alors qu’il tombait dans une dépression infernale. Puis il eu les disputes, les désaccords et pire que tout, il eu la mort. Asgore, être de douceur et de gentillesse avait fait le choix de tuer chaque humain qui tomberait pour que plus jamais ce genre d’événement se produise. Toriel, bouleversée quitta l’amour de sa vie pour s’enfuir dans les Ruines, vivre seule, entourée par la nature et les boutons d’or qui lui rappelait tout ce qu’elle avait aimé, rencontrant parfois cette adorable personne avec qui elle échangeait quelques mauvaises blagues qui avaient le don de lui faire retrouver le sourire. C’était son moment de bien-être, son quart d’heure d’innocence, tout ce qui lui manquait.

Puis, alors qu’elle ne faisait qu’errer dans ses terres, Toriel tomba sur un enfant, qui ressemblait terriblement à la sienne, visiblement entre les mauvaises ronces d’une fleur trop bavarde. Très vite, la magicienne pris la lourde décision de protéger l’enfant, elle avait cette impression de déjà vu, d’avoir déjà tenu cette main, d’avoir déjà expliquer toutes ces choses, d’avoir épargné ce froggit malicieux, d’avoir déjà dit que la violence n’était pas la solution à tout. Mais jamais elle n’avait déjà vu une violence pareil s’abattre sur elle, son cœur, se brisant aussi lentement et douloureusement que son âme, ses yeux qui hurlaient la pitié face à un enfant qui semblait si innocent. Elle avait rit à ce moment là, clamant qu’il était pire que tous.

Pourquoi se rappelait-elle de tout cela ? Pourquoi s’était elle réveillée avec la peur au ventre ? Pourquoi les larmes avaient envahi son visage avant même qu’elle ne prenne conscience de son réveil ?

Pourquoi devait-elle souffrir à ce point là ? 

CREDIT FICHE: ATHENA.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 31
Date d'inscription : 05/05/2018
Localisation : snowdin. au Grillby's y'a des chances.


MessageSujet: Re: come, innocent one, i'll be looking for you • toriel Mar 22 Mai - 18:16



Be good, won't you?

c'est vraiment pas d'bol Tori. avoir un cœur aussi gros que le tien, aimer les mauvaises puns, penser à s'brosser les dents avant de traverser la route... tout ça, ça aurait du te préserver de bien des embrouilles. mais il faut croire que la justice fait la sourde oreille huh ? je te conseillerais bien d'espérer encore, on va dire que c'est ce que j'ai fait.

J'ai beaucoup aimé te lire ! Tu as un style chèvrement agréable. C'est très touchant, c'est fluide et le personnage est bien détaillé et parfaitement fidèle à mes yeux. Du coup comment retarder davantage ta validation ? Et un clap clap général, un.





Revenir en haut Aller en bas
come, innocent one, i'll be looking for you • toriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tout est innocent, jusqu'à ce que l'on décide du contraire {Alexandre}
» La bulle du Pape Innocent XII se rapportant à Brasparts
» Le divertissement est peut-être enfantin mais tellement innocent... Beaucoup de gens l'ont oublié.
» What about playing chess?
» Un café pas si innocent que cela. [PV Ren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNDERTALE : Welcome for the Genocide :: ► START GAME :: ENTER YOUR NAME :: Fiches de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: